film

Top Hat

Top Hat (Le Danseur du dessus) est un film musical américain de Mark Sandrich sorti en 1935. Il s’agit du troisième film rassemblant Fred Astaire et Ginger Rogers. Les musiques ont été composées par Irving Berlin, à qui l’on doit notamment le morceau Cheek To Cheek.

Arts-LVN-100617-1-1

Synopsis

Horace Hardwick (Edward Everett Horton) est sur le point de produire un nouveau spectacle musical avec pour vedette le danseur américain Jerry Travers (Fred Astaire). Celui-ci se livre à un petit numéro de claquettes dans sa chambre d’hôtel et réveille la belle Dale Tremont (Ginger Rogers). Furieuse, elle vient frapper à sa porte bien décidée à faire cesser ce tapage nocturne, mais ils tombent sous le charme l’un de l’autre. Après l’accueil triomphal de la première, les principaux participants s’envolent pour Venise. S’ensuit toute une série de quiproquos amoureux ponctués çà et là par des numéros de danse jusqu’à la scène finale explicative où se retrouvent les danseurs pour un dernier ballet.

1935-top-hat-3

Accueil

Le film a reçu quatre nominations aux Oscars, notamment pour la chanson Cheek To Cheek – devenue depuis un standard.

Le film demeure célèbre par son décor avec, notamment, la reconstitution de Venise en carton pâte. En effet les décors sont stylisés à l’extrême, avec de somptueux appartements tout en satin blanc, noir et blanc brillant et contrasté, tout concourt à célébrer Venise et son atmosphère de rêve.

index

Dans ce film, Fred Astaire perfectionne son personnage de danseur aérien que rien ne semble pouvoir arrêter, grâce aux chorégraphies de Hermes Pan permettant de passer de l’action aux numéros dansés sans aucune rupture de rythme.

Costumes

Ginger Rogers est magnifique dans ce film : blonde platine, yeux de biche et tenues léchées, elle crève l’écran dès sa première scène. Entre grâce et petit air effronté, on adore son jeu (certes exagéré, mais très moderne pour l’époque), sa silhouette, ses gestes.

t

Pour cette scène de chant et de danse, elle revient d’une promenade à cheval et porte une veste pied-de-poule des plus élégantes. Ce morceau drôle et tendre est le premier échange entre les deux personnages. Ils se découvrent en dansant et chantant; l’occasion pour nous de (re)découvrir la virtuosité de ces deux artistes.

Fred Astaire, lui, garde pendant presque tout le film, son smoking et son chapeau haut-de-forme (To Hat), pour une silhouette légère et chic.

It’s a Lovely Day

Rogers porte souvent des robes longues, qui tournent quand elles dansent. Souvent un peu cucu – avec des noeuds, des fleurs et des paillettes, elles nous semblent aujourd’hui un peu datées. A noter qu’il y a souvent une belle idée dans le costume (jeux de transparence, sequins sur le bas de la robe), mais que l’association de ces idées fait too much.

 

La grande trouvaille côté costume reste la robe plume que porte Ginger Rogers pour la scène de Cheek To Cheek. Les plumes bougent avec la danseuse et amplifient ses mouvements tout en les rendant assez surnaturels. Elle semble flotter, portée par son partenaire. Une scène de danse incroyable, forte et douce à la fois, accentuée par cette robe mémorable.

 

Cheek to Cheek

On aime aussi beaucoup la coiffure de l’actrice dans cette scène : une couronne de cheveux enroulés sur la tête (un article sur cette coiffure très prochainement ! ), pour un effet sophistiqué et tendre.

 

Côté danse

On s’y attendait, mais on n’a pas été déçues ! Des chorégraphies époustouflantes. Astaire semble ne plus toucher terre, il virevolte à une vitesse impressionnante. La grande complicité qui unit le couple est évidente et leur permet de construire ensemble des moments de danse jubilatoires.

No Strings 

The Piccolino Dance 

Cette scène est amusante car elle nous semble aujourd’hui à la fois très kitch et en même temps techniquement réussie. On y retrouve bien le style Broadway des danses archi-millimétrées, notamment dans les chorégraphies aux rubans. Le moment de l’entré du couple sur la piste est également mémorable :  le plan serré sur leurs pieds et le bas de la robe à paillettes nous donne le sentiment qu’ils flottent; leurs pas bougent tellement vite que l’on ne comprend pas vraiment ce qu’ils font.

fred-astaire-and-ginger-rogers-in-the-piccolino

Top Hat, White Tie & Tails

Une séquence dans laquelle toute l’élégance du danseur est accentuée.

Aujourd’hui, ce film est devenu un classique du genre; les images ont étonnamment bien vieillies, ce qui lui donne une grande résonance avec notre époque. Même si l’histoire tient souvent plus du vaux-de-ville, le propos reste léger et réjouissant. La musique et la danse sont encore aujourd’hui d’une richesse incroyable et restent une grande source d’inspiration.

Lien pour regarder ce film : https://fmovies.is/film/top-hat.3rr3r/7wlyl8

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s